structure porteuse de l'absorbeur

La conception mécanique pour la structure et les parties mobiles du concentrateur.
Avatar de l’utilisateur
Ororo
Messages : 42
Inscription : Mar Nov 18, 2014 4:23 pm

structure porteuse de l'absorbeur

Messagepar Ororo » Ven Avr 17, 2015 2:04 pm

Je lance ici un sujet sur la structure qui supportera toute la partie concentrateur secondaire/absorbeur. Je sais pas si c'est la bonne place.
nous avons 2 points à éclaircir:

1. une structure complètement indépendante du cadre pour permettre d'utiliser le démonstrateur sous plusieurs orientations
par exemple une installation indienne ou indonésienne, une structure porteuse indépendante, sur roulettes, sans doute bloquées lors de l'utilisation.
capture_ipsth.png
capture_ipsth.png (989.73 Kio) Consulté 1353 fois

image tirée de https://youtu.be/-lpoMAln6N0 où il ne se passe pas grand chose.
si on part sur une structure solidaire du cadre de miroirs, il ne faut pas de pieds au sol pour ne pas multiplier les appuis.

2. comment fixer les éléments du collecteur (tube(s), CPC, vitre, isolant) entre eux et sur la structure
pour des exemples, voir la présentation ci-dessous, dispo sur le cloud, à partir des diapos 34-36
présentation linear fresnel
sachant que certaines centrales sont vraiment gigantesque par rapport à ce qu'on fait nous.
pour estimer les besoins en rigidité, solidité de la structure, réfléchir au poids total du machin. :?:

Avatar de l’utilisateur
HugoF
Messages : 105
Inscription : Lun Nov 17, 2014 9:51 pm
Localisation : Paris
Contact :

Re: structure porteuse de l'absorbeur

Messagepar HugoF » Lun Avr 20, 2015 10:21 am

Voici ce qu'on a dessiné samedi.

- le récepteur est composé du tube absorbeur (acier, haute température), du CPC (concentration optique secondaire, en forme parabolique) et de son isolation au dessus, d'une poutre de soutien pour le tout, d'une vitre qui referme le recepteur par en dessous (isolation radiative et convective).

- Après prise en compte des différentes contraintes on arrive à l'idée qu'il nous faut une structure en triangle d'environ 2,30m de côté (au sol) et 2,50m de haut. Suffisamment haut pour que la structure des miroirs primaires puisse se faufiler en dessous.

- On a pensé que le tube absorbeur et le CPC devraient être accrochés chacun à la poutre porteuse indépendamment l'un de l'autre.
1) Le tube est suffisamment rigide pour être tenu aux deux extrémités et jamais entre temps (2m de long). Il est maintenu par une tige en U directement sur la poutre. Le tube en U peut etre fermé autour du tube par une pièce enfilée dans le U (non représentée sur le schéma). Possibilité d'introduire une couche islante entre le U et le tube ?
2) Pas de suspension du tube sur le CPC (pas de trou ni de tiges porteuses au travers du CPC) : moins de contraintes méca, moins d'ombres et de contacts (pertes) sur le tube.

- Aux deux extrémités, des "couvercles" ferment le récepteur. Ils ont la bonne forme pour s'ajuster au CPC et ont un trou pour laisser passer le tube. Le but est à la fois d'isoler le milieu intérieur pour diminuer les pertes et aussi de fixer la bonne position du tube par rapport à l'optique du CPC.

- Pour le montage, l'idée serait : poutre -> poutre + CPC (construit autour) -> poutre + CPC + tube (couvercles enfilés autour du tube) -> poutre + CPC + tube + vitre (à ajouter en dernier pour fermer)

- CPC : Profils internes : toles découpées à la bonne forme pour plaquer le miroir (tole alu souple) par dessous. Profils à enfiler sur le tube pour construire le CPC... 3 profils sur 2m ?

- Vitre : Plexi plus léger et solide. Quid des propriétés optiques (transparence visible, opacité infra-rouge) ? Toles des profils internes du CPC avec un retour vers l’intérieur pour supporter la vitre (3 sur 2m?). Joint vitre/CPC sur toute la longueur. Rebords inférieurs des couvercles aux deux extrémités replié vers la vitre (pointillés sur le dessin).

- Une isolation thermique doit etre prévue sur le tube pour toutes ses parties à l'extérieur du récepteur



PS : j'ai déplacé le post depuis la section absorbeur jusqu'ici, si ça vous convient...
Pièces jointes
WP_20150418_006.jpg
WP_20150418_006.jpg (2.07 Mio) Consulté 1347 fois
WP_20150418_005.jpg
WP_20150418_005.jpg (2 Mio) Consulté 1347 fois
WP_20150418_004.jpg
WP_20150418_004.jpg (1.8 Mio) Consulté 1347 fois
WP_20150418_003.jpg
WP_20150418_003.jpg (1.73 Mio) Consulté 1347 fois
WP_20150418_002.jpg
WP_20150418_002.jpg (1.73 Mio) Consulté 1347 fois
WP_20150418_001.jpg
WP_20150418_001.jpg (1.87 Mio) Consulté 1347 fois

Avatar de l’utilisateur
Ororo
Messages : 42
Inscription : Mar Nov 18, 2014 4:23 pm

Re: structure porteuse de l'absorbeur

Messagepar Ororo » Lun Avr 20, 2015 6:23 pm

Première remarque soutien absorbeur:
Pas sur que le 'couvercle' soit le mieux pour la mise en position car non réglable (une fois coupé pas de correction possible). Au contraire les fixations en u peuvent être reglées pour avoir exactement la bonne position et font en meme temps maintien et mise en position ce qui me parait bien.

Deuxième remarque construction CPC:
quel est l’intérêt d'intégrer la poutre porteuse à l'isolant du CPC? est ce que ça ne complique pas la construction?

Avatar de l’utilisateur
HugoF
Messages : 105
Inscription : Lun Nov 17, 2014 9:51 pm
Localisation : Paris
Contact :

Re: structure porteuse de l'absorbeur

Messagepar HugoF » Mar Avr 21, 2015 1:14 pm

Merci pour les retours. Les propositions ci-dessus sont à critiquer pour améliorations...

remarque 1 :
Oui le U doit etre l'élément fixant mais difficile de l'utiliser pour maitriser la position optique tube/CPC puisqu'il est déconnecté du CPC. Je suis d'accord que le couvercle une fois coupé est figé. Mais justement la position du tube dans le CPC est unique (ou presque disons). On n'a pas envie de se louper d'1cm et demi et de perdre 10% de soleil.

remarque 2 :
je ne sais pas si ça complique, possible. Ça fait des pièces en moins car on enfile la poutre dedans sans prévoir les pièces de liaison nécessaires autrement. Et c'est intrinsèquement moins "ballotant" : le couple est assez bien maintenu par le profil carré de la poutre. Par contre c'est vrai que ça ferme le design (moins facilement démontable).

PS: j'ai édité mon message précédent pour terminer les phrases en suspend et ajouter des trucs


Questions :
Quel matériau pour isoler le CPC et les parties extérieures du tube ?
Verre ou plexi pour la vitre en dessous ?


Revenir vers « Structure mécanique, mobilité miroirs »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron